L’écriture du tome 2 : Le camp des Ios

Nous avons entamé l’écriture du tome 2 en mars 2015.
Voici quelques photos qui ont ponctué cette phase d’écriture :

Matinée d'écriture le 12 mai 2015, en bonne compagnie.

Matinée d’écriture le 12 mai 2015, en bonne compagnie.

Matinée d'écriture, le 9 juin 2015, enfin, pas pour tout le monde !

Matinée d’écriture, le 9 juin 2015, enfin, pas pour tout le monde !

Reprise des bonnes habitudes, le 3 septembre 2015

Reprise des bonnes habitudes, le 3 septembre 2015

Écriture du matin, câlin ! Le 2 octobre 2015

Écriture du matin, câlin ! Le 2 octobre 2015

Il y a des matins où elle ne m'aide pas à écrire... Le 13 octobre 2015

Il y a des matins où elle ne m’aide pas à écrire… Le 13 octobre 2015

Emotion ! Le premier jet du tome 2 du Règne de l'Empereur (livre fantasy coécrit avec mon fils ainé) est terminé !!! Il ne nous reste "plus qu'à " tout relire pour tout bien corriger

Émotion ! Le premier jet du tome 2 est terminé !!! Le 4 novembre 2015

Après cette phase d’écriture, il nous a fallu tout relire pour corriger. Encore plusieurs mois de travail.  Le manuscrit nous a même suivi lors de notre périple en bateau.
Corriger sur un bateau, c’est fort agréable, mais le vent peut jouer des tours !

Le 26 avril 2016, j'avais corrigé tout un chapitre qui, d'un coup de vent, s'est retrouvé à l'eau !

Le 26 avril 2016, j’avais corrigé tout un chapitre qui, d’un coup de vent, s’est retrouvé à l’eau !

Heureusement, mon mari est allé repêcher les pages grâce à l'annexe

Heureusement, mon mari est allé repêcher les pages grâce à l’annexe

Séchage des pages. Toute une aventure, la correction !

Séchage des pages. Toute une aventure, la correction !

Les derniers moments de corrections, le 1er mai 2016, dans la marina d'Isla Mujeres

Les derniers moments de correction, le 1er mai 2016, dans la marina d’Isla Mujeres (Mexique)

 

Présentation du Skyraff

2081 :
A plus de 900 années-lumière de la Terre, soit à 8 514 657 425 322 000 Kilomètres de la Terre, se trouve une planète de cinq continents. Elle est encore à notre équivalent du moyen-âge, tout en possédant quelque chose d’encore plus extraordinaire et de plus utile que notre technologie : la magie.
Sur l’un des continents, le mal s’est installé durablement. Le maléfique Narnienn a pris le pouvoir au royaume des hommes, et s’apprête à détruire les autres races. Il a anéanti la noble race des skyraffs, des loups ailés et leurs compagnons, les skyrans. Cinq œufs de skyraffs subsistent encore, à l’abri, sur la montagne Sacrée, le domaine des dieux. Malheureusement, ceux-ci sont dans l’incapacité de les transmettre aux mortels et donc de faire renaître l’ordre des skyrans et des skyraffs, qui serait susceptible de renverser l’Empereur Narnienn.
Deux cent un ans après la prise du pouvoir par l’Empereur, un elfe parvient à extraire des œufs de skyraffs de la montagne Sacrée. Malheureusement, les sbires de l’Empereur le rattrapent et le tuent. Avant sa mort, l’elfe est parvenu à donner un des œufs à Espa, un jeune homme de 15 ans du village de Lara.
Emporté par des évènements qui le dépassent, parviendra-t-il à combattre pour sa survie… et celle du continent ?

La genèse d’un livre

Les prémices

Tout a commencé alors que nous habitions Nice. C’était en 2012 ou 2013, mes deux fils Thomas et Clément étaient en primaire et, comme toujours, aimaient jouer ensemble. Cette année-là, ils se sont lancés dans un jeu un peu particulier, initié par Thomas après qu’ils aient tous les deux lu « Eragon ».
De mon côté, je me lançais dans l’écriture d’un roman jeunesse (qui finira par voir le jour). Je leur en parlais, discutais avec eux du récit. Un jour, Thomas me dit :
« Tu sais, maman, j’ai une histoire qui plairait beaucoup plus aux enfants que la tienne. Tu pourrais en faire un livre. »
Cette histoire servait précisément de trame à leurs jeux. Je lui promis que je le ferai dès que j’aurai terminé le manuscrit en cours.

L’été 2013, nous avons déménagé sur Marseille et à la rentrée, Thomas est entré en 6ème. Il n’oubliait pas ma promesse et patientait que je mette le point final à mon récit.
En attendant, il réalisa le plan du continent, celui du village de son héros.
Finalement, il fut décidé que nous débuterions l’écriture de notre livre en mars 2014.

L’écriture

Thomas m’a raconté le prologue et un matin, je l’ai écrit. Lors de son retour du collège, il s’est assis devant mon ordinateur et a découvert le texte. J’ai vu son visage s’illuminer à sa lecture. Je me souviens encore de son sourire éclatant, du bonheur qui transparaissait à travers ce geste. Nous entamions son projet d’écrire son histoire et il prenait enfin forme.

Nous avons rapidement pris un rythme. Chaque semaine, il me racontait un chapitre et je le mettais en mot. C’était un plaisir de voir l’histoire se construire au fil du temps. Je la découvrais à mesure que les semaines s’écoulaient. A la fin de l’été, nous avions notre premier jet et nous l’avons corrigé ensemble.

L’édition

Une fois le manuscrit bouclé, nous sommes partis à la recherche d’un éditeur. C’est en mars 2015 qu’Eric et Christine, des éditions de la Reine, nous ont répondu positivement. Notre rêve allait prendre une forme plus concrète. Nous avons de nouveau retravaillé le texte pour prendre en compte les remarques d’Eric.

Pour Noël 2015, Eric nous a offert la couverture du prochain ouvrage ! Quelle satisfaction de voir le livre prendre corps.

A présent, sa publication est prévue pour la fin du mois et nous avons hâte de le tenir dans nos mains et vous le faire découvrir.

 

Florence